19 mars 2010

Les travaux effectués pour permettre aux Roms de passer à la vie sédentaire ont été accélérés. Ayant précisé que les Roms ne pouvaient bénéficier même pas du droit de nationalité depuis des décennies, Recep Tayyip Erdoğan a dit “S’il existe ceux à qui on doit présenter ses excuses, ce sont mes citoyens roms et moi je leur présente mes excuses au nom de l’Etat.”